mars 2018 | 3 minutes de lecture
Newsroom

[Retour sur] La Table Ronde Marketing Cognitif et Connaissance Client IoT World

Maurice IOT World.png
aurore.jpg
Aurore Legentil
Brand Manager

Du 21 au 22 mars 2018, se tenait la troisième édition du salon IoT World, premier rendez-vous annuel français sur la thématique de l'Internet des objets.
L'occasion pour Nelly Moussu, rédactrice en chef de Smart City Mag, d'inviter Maurice N’Diaye pour une table ronde autour du marketing cognitif et la connaissance client à travers l'IA.

Mais alors, qu'est-ce que le marketing cognitif?

Naturellement, nous nous sommes d’abord penchés sur la définition. Ainsi, le marketing cognitif réside dans la capacité des équipes marketing à comprendre les consommateurs et proposer une offre pertinente.

C’est entre autres une nouvelle application de l’IA, permettant d’analyser d’importants volumes de données pour dessiner des tendances et prédire des intentions d’achat. Ces calculs permettent ensuite de suivre ces tendances de très près et ainsi d’objectiver votre stratégie client & vos actions marketing sur des cycles courts et dynamiques.

En effet, les consommateurs modernes sont de plus en plus volatiles et les fidéliser nécessite de les comprendre et les écouter en temps réel : ce nouveau paradigme redéfinit les études consommateurs.

Comment les métiers du marketing sont-ils impactés ?

Concrètement, le marketing cognitif influe sur la relation client, au travers du content targeting, des chatbots, et de manière générale participe au développement du DCO (Dynamic Content Optimization) en s’adaptant de façon dynamique au comportement de l’internaute.

Mais de cette adaptation découle nécessairement une évolution stratégique dans les métiers du marketing. En effet,les points de contacts évoluent et imposent une toute nouvelle complexité pour les marketeurs en multipliant les données à analyser : données météo, comportementales, contextuelles, techniques mais aussi les sources d’acquisition, les reviews, les données du CRM...

Ainsi, pour obtenir une vision unifiée de ces données et pouvoir personnaliser au mieux l’expérience des consommateurs, de nouveaux outils ont vu le jour pour soutenir les marketeurs. Parmi eux, la tant convoitée IA, permet d’automatiser ces tâches et traiter ces quantités phénoménales de données en peu de temps.

Alors qu’il y a 10 ans, une promotion de 10% sur un produit vous était offerte sur une intuition marketing ou une étude probablement déjà obsolète, il est désormais possible de calculer une probabilité de conversion qui permettra ensuite de trouver l’offre promotionnelle la plus adaptée. Grâce à ces nouveaux algorithmes, il est également possible de faire des croisements avec des données temporelles: par exemple, la probabilité de conversion en retail est bien plus élevée le dimanche après-midi que le lundi matin.

Nous passons donc d’un modèle d’individualisation à une véritable personnalisation grâce à un affinage unique de l’offre selon le comportement étudié.

DÉCOUVREZ DES BEST PRACTICES POUR AMELIORER LA SATISFACTION DES CLIENTS DE PLUS EN PLUS EXIGEANTS

Comment s'applique le marketing cognitif?

Nos intervenants nous ont présenté des cas rencontrés par leurs clients ayant décidé d’utiliser le marketing cognitif soutenu par l’IA pour améliorer leur connaissance client.

Prenons un premier exemple, Brand Alley. A l’aide de sa page Facebook, l’entreprise a automatisé des relances en fonction des pages visitées par ses clients inactifs. Ainsi elle a augmenté son taux de conversion de 50% sur ces derniers et de 250% sur les clients en reconquête.

De même, Toyota a pu prédire l’intention d’achat en fonction du comportement des visiteurs de son site et a ainsi prévu des pop-up targetés selon le scoring atteint par les internautes. Grâce à cette meilleure compréhension, le nombre de leads qualifiés a été multiplié par deux.

Mais les annonceurs ne sont pas les seuls acteurs à utiliser et profiter du marketing cognitif, puisque Maurice N’Diaye a présenté l’exemple d’une grande agence média qui a optimisé son coût d’acquisition en définissant au mieux ses critères de segmentation grâce à l’IA.



Rappelons finalement que si les métiers du marketing changent grâce à l’IA, cette dernière n’est pas destinée à remplacer l’humain mais bien étendre son intelligence et faciliter son travail. Cette modernité permet alors une destruction créatrice des plus vertueuses : tandis que des métiers vont disparaître suite à l’automatisation de nombreuses tâches, la stratégie et le conseil vont prendre une place unique.

RETROUVEZ COMMENT SATISFAIRE DES CLIENTS DE PLUS EN PLUS EXIGEANTS

VOUS SOUHAITEZ EN SAVOIR PLUS SUR NOTRE TECHNOLOGIE ET NOTRE ANALYSE ? 

NOUS CONTACTER POUR EN SAVOIR PLUS

Suggestion d'articles

Newsroom
août 2013 | 1 minute de lecture
Newsroom
février 2015 | 1 minute de lecture
Newsroom
novembre 2015 | 1 minute de lecture