juillet 2017 | 2 minutes de lecture
Newsroom

[Retour sur] la Table Ronde Adetem "Data & Connaissance Client"

maurice-adetem.jpg
robin-g.jpg
Robin Guillemot
Acquisition Manager

Le 4 juillet dernier Maurice, Partner Synomia, animait la table ronde « Data & Connaissance Client » organisée par le Club Marketing PME de l’Adetem. Le but était de donner à l’audience des clés pour comprendre pourquoi et comment les projets intégrant l’analyse de données ne sont pas réservés aux grands groupes. Quelques points essentiels doivent toutefois être abordés pour s’assurer d’aller dans la bonne direction.

Pour donner leur point de vue sur la question étaient réunis 3 experts aux profils différents et complémentaires :

  • Un professionnel du marketingFrédéric Wilhelm, Directeur Marketing de Naf Naf
  • Un data providerThomas Decerisy, Business Development Manager chez Salesforce
  • Un professionnel des étudesCharlotte Tortora, consultante indépendante, auparavant directrice des études et insights conso chez Mc Donald’s

Maurice a d’abord brièvement introduit le sujet, en recontextualisant quels étaient les types de données que les entreprises pouvaient utiliser pour améliorer leur prise de décision et surtout les différentes manières de traiter et utiliser ces données pour optimiser leurs stratégies

Nos 3 intervenants ont ensuite échangé librement sur les différents usages de la data et se sont arrêtés sur 5 points principaux :

  • Innovation
  • Relation client
  • Performance commerciale
  • Marketing de l'offre

Ciblage/Segmentation

Afin de donner aux participants l’occasion de se projeter, nos experts ont ensuite raconté différents cas pratiques auxquels ils ont été confrontés. Ils ont débattu sur les points clés à résoudre pour optimiser ses chances de succès :

  • Se fixer des objectifs métiers précis en amont
  • Choisir les outils qui répondent le mieux aux objectifs
  • Mettre en place des équipes projets spécifiques regroupant différentes compétences de l’entreprise (marketing, communication, business, études…) afin que les résultats profitent au plus grand nombre
  • Définir une gouvernance pour faciliter l’échange d’informations entre les départements

La conclusion : il faut que la connaissance client soit au service d’un projet, sinon elle est disséminée partout mais aura du mal à être opérante.

DÉCOUVREZ NOTRE CASE STUDY SUR LA CONNAISSANCE CLIENT

Vous souhaitez en savoir plus sur notre technologie et notre analyse 

Nous contacter pour en savoir plus

Suggestion d'articles

Newsroom
août 2013 | 1 minute de lecture
Newsroom
février 2015 | 1 minute de lecture
Newsroom
novembre 2015 | 1 minute de lecture