juillet 2014 | 16 minutes de lecture
L'IA au quotidien

Technopolice 2014, Les Réseaux sociaux: Liberté et Sécurité Intérieure

MG en tete.JPG
robin-g.jpg
Robin Guillemot
Acquisition Manager

La 13ème édition de Technopolice, Journée technico-opérationnelle de la sécurité intérieure, consacrée à la thématique des Réseaux Sociaux, s’est tenue à la direction générale de la Gendarmerie Nationale à Issy-les-Moulineaux, sous l’égide du service des technologies et des systèmes d’information de la sécurité intérieure -ST(SI)²-.

La journée s'est ouverte sur ce constat : aujourd’hui, la maitrise des nouveaux carrefours d’audience que sont les réseaux sociaux est devenue primordiale pour la sécurité intérieure, mais aussi pour la communication et les missions d’influence des forces de sécurité. L’événement visait à mettre en relation le personnel de police et de gendarmerie avec les sociétés et laboratoires universitaires à la pointe dans ce domaine.

Invité par le général de division Bernard Pappalardo, chef du service des technologies et des systèmes d’information de la sécurité intérieure  -ST(SI)²-, Martin Grosjean, cofondateur et directeur général de Synomia,  s’est penché sur la question de la cartographie, de l’écoute et de l’animation des réseaux sociaux

Martin Grosjean a rappelé que l’explosion des échanges sur les réseaux sociaux, les blogs, les forums et les nouveaux lieux de conversations s’accompagnait d’un déluge de textes en langage naturel, des données par nature non structurées. Ces volumes de données « imprévisibles » représentent pourtant une source d’intelligence primordiale pour les acteurs de la sécurité intérieure comme pour les entreprises, elles aussi confrontées à cette masse d’informations qu’il est essentiel de savoir filtrer, analyser et traiter. Il a ainsi présenté la technologie d’analyse syntaxique brevetée de Synomia qui sert, avec son moteur de recherche sémantique, de socle technologique au nouvel outil de veille multi-canal Synomia Semantic Watch

Cette plateforme de veille est capable de collecter, d’analyser et de synthétiser, à très grande échelle et en temps réel, les thématiques des échanges et sentiments exprimés autour d’un sujet donné sur les réseaux sociaux, afin de suivre les grandes tendances mais aussi de repérer, les terminologies émergentes ou encore les signaux faibles pertinents mais difficilement détectables au sein du bruit des conversations, et qui sont souvent annonciateurs d’évènements à plus forte portée (on parle ainsi d’anticiper le good buzz et le bad buzz).

Martin Grosjean a ensuite détaillé comment les consultants experts de Synomia accompagnaient ses clients dans la mise en œuvre d’une stratégie de veille efficace pour identifier les conversations autour d’un sujet, d’une personne, d’une entité ou d’une marque au sein des échanges online et ainsi se munir d’outils performants pour investir les zones d’influences. L’objectif étant de :

  • Séparer efficacement et à moindre effort l’information pertinente du bruit et ainsi repérer les signaux faibles pertinents
  • Analyser de manière fiable et exploitable les sentiments exprimés
  • Accéder de façon synthétique et transverse aux conversations sur les réseaux sociaux, afin de savoir en temps réel « ce qui se dit »
  • Repérer et identifier les influenceurs clés, mais aussi leurs sujets et groupes de prédilection afin de mieux les cerner avant de les approcher

L’approche innovante de Synomia a suscité de nombreuses questions et un fort intérêt tant auprès des représentants de l’administration présents dans l’audience qu’auprès des autres intervenants de la journée. La plus grande satisfaction à l’issue de cette passionnante journée d’échanges, restera que plusieurs projets de collaboration auront ont été initiés à son occasion. 

Vous souhaitez en savoir plus sur notre technologie et notre analyse ?

Nous contacter pour en savoir plus

Suggestion d'articles

L'IA au quotidien
août 2016 | 1 minute de lecture
L'IA au quotidien
octobre 2016 | 2 minutes de lecture
L'IA au quotidien
décembre 2016 | 3 minutes de lecture