mai 2017 | 3 minutes de lecture
L'IA au quotidien

La data pour accélérer la prise de décision et améliorer l'agilité des projets

visuels-blog_intro.png
robin-g.jpg
Robin Guillemot
Acquisition Manager

Très souvent pensée comme une finalité, la data doit au contraire s’intégrer dans les process afin de faciliter la gestion des projets marketing et communication. Petit tour d’horizon de ce que l’exploitation des données doit permettre : agilité, simplicité, vitesse

Comment injecter plus d’agilité dans la gestion de la donnée ?

À bas les silos, vive la transversalité !

La tendance actuelle est au travail collaboratif entre les départements de l’entreprise qui peuvent en tirer des bénéfices, pour conduire à moins de silos figés et à plus d’agilité. Plus d’agilité favorise à son tour la transversalité, ce qui permet d’en finir avec une trop grande verticalité dans les organisations. Tout cela vise à gagner en efficacité, grâce à des processus de travail qui sont construits non plus de manière successive, mais itérative et adaptative. Cet encouragement pour les différents départements de collaborer gomme les velléités d’agir seul, ou pire, de retenir une information qui pourrait s’avérer cruciale pour un autre service. In fine, c’est un mode de pensée intelligent et data-driven qui émerge et se développe, et c’est toute l’entreprise qui en tire les bénéfices

Pourtant, il est un domaine qui doit encore s’améliorer dans ce sens : celui de la gestion de la donnée. Souvent, la data est collectée et analysée sans but métier précis. Il y a un manque de gouvernance opérationnelle qui empêche de passer de la data à l’action. De plus, l’absence d’une vision complète des données partagée par les équipes continuent d’entretenir les silos techniques et métiers sur cette thématique. En substance, les techs maîtrisent la modélisation, le stockage, le chargement de la data ; ensuite, les équipes métier l’utilisent à des fins d’analyse et de reporting, mais sans s’être forcément mis d’accord en amont. Étanches, ces silos font obstacle à une bonne communication et impactent négativement l’usage des données. Une des solutions est de proposer des applications plug and play, digestes et faciles à prendre en main pour les non-techs afin de les inclure dès le départ dans les objectifs du projet.

DÉCOUVREZ ICI NOTRE EBOOK BEST PRACTICES EXPLOITATION AGILE DES DONNÉES

Et si on simplifiait l'exploitation de la data ?

L’expérience empirique montre que dans beaucoup d’entreprises, les projets data consistent principalement à en agréger le plus possible. Pourtant, ce n’est pas tant le nombre que la pertinence, la qualité et l’opérationnabilité qui doivent être questionnées : Comment traiter efficacement cette multitude de données ? Comment en tirer des insights opérants permettant de prendre les bonnes décisions et de passer rapidement à l’action ?

L’essentiel ne se situe pas dans les données collectées, ni même dans leur analyse, mais dans le time-to-insight (délai entre la collecte et l’exploitation des données) et ensuite le time-to-action.

Pour que les données apportent une véritable plus-value, il est nécessaire de les transformer en informations précises, segmentées et facilement accessibles :

#1 Les rapports doivent être multiples et personnalisés en fonction des besoins exprimés par chaque service concerné.
#2 Les rapports doivent pouvoir être modulables et évolutifs pour suivre les problématiques mouvantes des équipes métiers.
#3 Tout temps de retraitement doit être évité pour maximiser le temps d’analyse : en automatisant la collecte et le traitement des données, et l’envoi direct dans les outils sur lesquels les analyses et les interprétations sont réalisées (PowerPoint par exemple).

DÉCOUVREZ ICI NOTRE EBOOK BEST PRACTICES EXPLOITATION AGILE DES DONNÉES

La data agile : vite, efficace, rentable

La donnée au cœur du marketing individualisé, et plus généralement l’entreprise data-driven sont les deux grands sujets d’activité de Chris McGrath, Vice-Président de Viacom, géant mondial de la télé (Nickelodeon, MTV, Comedy Central, etc.) et du cinéma (Paramount, Viacom International, etc.). Viacom a fourni des efforts énormes pour réconcilier des données provenant de différentes sources (web, box, service client…) afin de qualifier le comportement de ses consommateurs. Cette stratégie permet ensuite de réaliser « une curation aux utilisateurs de box en leur fournissant des contenus en fonction de leur appétence. »

Chris McGrath considère que réussir cette transformation demande trois compétences : technologie, data science, évangélisation (convaincre en interne de l'utilité de l'exploitation de la data), tout en reconnaissant que cette dernière est la plus importante. “Nous avons récemment commencé à mettre la data au centre de notre processus de décision. Mais nous devons toujours montrer en permanence en interne comment la data nous permet de prendre des décisions, illustrer comment la data nous permet de comprendre aujourd’hui des situations que nous ne comprenions pas”. Pour ce faire, Chris McGrath dialogue, explique, illustre, et s’il s’avoue totalement incompétent en matière créative, il n’hésite pas à dialoguer avec les créateurs de contenus pour leur expliquer quels acteurs, quelles émissions, quels mots-clés attirent l’audience de Viacom.

DÉCOUVREZ ICI NOTRE EBOOK BEST PRACTICES EXPLOITATION AGILE DES DONNÉES

VOUS SOUHAITEZ EN SAVOIR PLUS SUR NOTRE TECHNOLOGIE ET NOTRE ANALYSE ? 

NOUS CONTACTER POUR EN SAVOIR PLUS https://www.datagalaxy.com/injecter-agilite-gestion-donnee/
http://www.uptilab.com/et-si-on-simplifiait-lexploitation-de-la-data/
http://digital-strategy.info/la-data-agile-vite-efficace-rentable/

Suggestion d'articles

L'IA au quotidien
août 2016 | 1 minute de lecture
L'IA au quotidien
octobre 2016 | 2 minutes de lecture
L'IA au quotidien
décembre 2016 | 3 minutes de lecture