février 2018 | 3 minutes de lecture
Newsroom

De l’Intelligence Artificielle à l’Intelligence Etendue, il n’y a qu’un pas !

de-lia--lie.jpg
aurore.jpg
Aurore Legentil
Brand Manager

« Ne laissons pas la peur de l’inconnu nous rendre aveugles aux opportunités majeures ouvertes par l’intelligence artificielle ! Agissons dès maintenant de façon volontaire. » Tels ont été les mots employés par Jacques Richier, PDG d’Allianz France en début de mois. Cela évoque bien la situation actuelle à laquelle sont confrontées les entreprises. Face au progrès, beaucoup d’entre elles s’interrogent, car l’inconnu sème le doute, et le doute empêche l’action. Attention toutefois à ne pas rater le train, le développement de l’intelligence artificielle et la montée en capacité de ses futurs acteurs se jouent aujourd’hui.

Intelligence artificielle, la menace fantôme.

Chez Synomia, nous souhaitons que l’intelligence artificielle simplifie le quotidien de tous les brainworkers. Nous avons été interrogés par 3 médias à ce sujet (Strategies, Maddyness, Les Echos), retrouvez ci-dessous un condensé de ce que nous y avons dit

Article 1 - Marketing Client, Les Echos: Les marques devront-elles se passer des cookies ?. Paradoxalement, nous sommes dans une époque où les consommateurs se soucient des potentiels dangers de l’IA, de la protection de leurs données personnelles, mais exigent dans le même temps des services de plus en plus personnalisés, il est absolument nécessaire pour les annonceurs et les medias de s’adapter et de trouver de nouvelles solutions qui prennent en comptent ces 2 facteurs a priori incompatibles. Les cookies, outils de collecte de données les plus populaires, ont récemment été pris pour cible par la législation pour leurs caractères intrusifs. C’est ainsi qu’ont vu le jour des méthodes moins gourmandes en données personnelles. Le ciblage contextuel comportemental. Complètement anonyme, cette solution permet d’identifier le comportement d’un consommateur lorsqu’il visite un site internet et de l’attribuer à un profil de consommation. Le microtargetting géolocalisé, lui, permet d’envoyer une promotion par message ou par mail lorsqu’un consommateur se retrouve à proximité d’un magasin. Avec ces nouvelles règlementations, nous allons assister à l’émergence de technologies où l’intelligence artificielle jouera un rôle de premier plan.

Alors comment expliquer que 42% de la population exprime des craintes face à l’IA ? Comment expliquer la réticence des entreprises françaises notamment à faire le grand pas vers une utilisation de l’IA dans leur activité?

En finir avec ce le gloubi-boulga autour de l’IA.

Article 2 - Maddyness: Arrêtons de parler d’intelligence artificielle, parlons d’intelligence étendue !. Premièrement reprenons le terme « d’intelligence artificielle », oui, ce terme fait peur. Il est certain que la méconnaissance réelle de ce qu’implique une intelligence artificielle à court terme en est la première cause. Ne devrions-nous pas parler « d’intelligence étendue » ? Ce terme, encore peu connu de l’écosystème entrepreneurial, représente une transition des mentalités vers une acculturation réelle autour de l’IA. Il s’agirait pour les entreprises de transformer ou d’adapter leur mentalité face à leurs enjeux du quotidien pour laisser des technologies d’IA et d’analyse de data les assister pour y répondre.

Les organisations ont pour beaucoup d’entre elles besoin de mettre un coup d’accélérateur dans l’utilisation de ces technologies au quotidien, car bien qu’elles s’en défendent, ces dernières continuent souvent de superposer les outils de collecte et de reporting. Depuis plusieurs années et l’explosion du Big Data, l’accent a été mis sur les données, leurs caractéristiques, leurs collectes, leurs qualités, et très peu sur leurs utilisations finales. Finalement les datas censées répondre aux questions métiers et simplifier les prises de décision ne cessent de les complexifier.

DÉCOUVREZ NOTRE LIVRE BLANC SUR L'IMPORTANCE D'UTILISER LA DATA AUGMENTÉE PAR L'IA

Intelligence étendue, un nouvel espoir.

Article 3 - Stratégies: «Data driven» c'est bien, «User driven» c'est mieux ! Or, dans une société en perpétuel mouvement où les opportunités business se font et se défont très vite, il est dans l’intérêt des organisations de simplifier au maximum l'exploitation des données ! L’IA doit les aider à se focaliser d’avantage sur la partie métier qui consiste en l’analyse des résultats et l’élaboration de solutions.

Répondre aux préoccupations des responsables marketing simplement grâce à l’IA c’est possible. Être user-centricmobiliser les bons insights, utiliser des données riches et puissantes pour obtenir des résultats. C’est ce qu’on appelle l’intelligence étendue ou quand l’intelligence artificielle fluidifie le quotidien professionnel, permet de travailler plus efficacement et à moindre effort. On peut alors contester une phrase trop souvent entendue “L’IA ce sont les robots, l’IA ce sont nos suppléants et bientôt nos remplaçants“. L’IA ce n’est pour le moment rien de tout ça. Si elle a vocation à accompagner l’humain dans la réalisation de tâches complexes, que les professionnels se rassurent, elle n’a pas encore vocation à les remplacer.

DÉCOUVREZ NOTRE LIVRE BLANC SUR L'IMPORTANCE D'UTILISER LA DATA AUGMENTÉE PAR L'IA

Vous souhaitez en savoir plus sur notre technologie et notre analyse ?

Nous contacter pour en savoir plus Les Échos
Maddyness
Stratégie.fr
Agefi.fr

Suggestion d'articles

Newsroom
août 2013 | 1 minute de lecture
Newsroom
février 2015 | 1 minute de lecture
Newsroom
novembre 2015 | 1 minute de lecture