décembre 2018 | 4 minutes de lecture
L'IA au quotidien

Comment analyser rapidement la performance de la stratégie de positionnement de ma marque et de mon concurrent ?

strategie-de-positionnement_blog.png
robin-g.jpg
Robin Guillemot
Acquisition Manager

Pour être honnête, combien de fois a-t-on fait une recherche Google sans aller plus loin que la première page ? Soyons encore plus terre à terre, la plupart du temps on s’arrête plutôt sur les 3,…4… allez… 5 !? premiers résultats sans prêter attention à ce qui peut suivre…

Notre premier réflexe est de cliquer sur le premier lien qui apparait, en pensant que c’est celui qui sera le plus juste, le plus pertinent. Et finalement, tout le monde fait comme ça ! 😉

Pourtant, on risque de passer à côté d’un blog d’expert qui regorge d’informations intéressantes, ou encore du guide le plus complet du monde. Et tout ça car ces acteurs ne sont pas bien référencés. D’ailleurs, si vous deviez évaluer votre référencement sur vos sujets cœur de métier, comment vous vous y prendriez ? On a quelques conseils à vous donner de ce côté-là, suivez le guide !

Ah ce cher référencement… ! il nous permet tant de choses ! Comme bien sûr, d’avoir de la visibilité, donc générer du trafic sur notre site, (donc devenir CRÉDIBLE aux yeux des lecteurs !), créer des leads, et grandir sur internet… jusqu’à devenir leader sur sa thématique ! On voit bien ici l’intérêt d’être bien positionné !

Bon, résumons. Si on veut du people, il faut faire sa place sur Google !

Cependant qu’est-ce qu’on entend exactement par « être bien positionné » ?

Pour commencer, un chiffre, 75%. C’est la proportion des clics générés sur les 5 premiers liens des SERP (Search Engine Result Page). Voilà la preuve factuelle de l’intérêt de se retrouver dans les tous premiers liens. Et oui, dès le bas de la première page c’est déjà fini !

Néanmoins il reste toujours la possibilité d’apparaitre sur les résultats payants (comme par exemple Google Ads ou Bing Ads). On peut ainsi émerger plus facilement sur les résultats de recherche en fonction des enchères mises sur l’annonce, de sa pertinence par rapport aux mots-clés ou bien de la concurrence existante sur ces mêmes mots-clés.

La pertinence justement, parlons-en ! Apparaitre en première page c’est bien, mais apparaitre en première page sur notre cœur de métier, c’est mieux. Par exemple si on vend des voitures et que la majorité de notre trafic provient d’un article sur l’entretient des pneus, c’est sympa mais ça ne va pas trop aider. N’oublions pas que l’objectif est d’acquérir des leads !

Mais en pratique comment on se positionne bien sur Google ?

Par exemple, on fait attention à ce que son site soit bien balisé (Title, méta description, Hn, strong, etc), on peut également soigner son linking, autant interne qu’externe. (Google n’aime pas les égoïstes). Et aussi, point à ne pas négliger, il faut que l’expérience utilisateur soit parfaite : fluidité, rapidité, qualité, intuitivité, simplicité. En bref tout ce qui rend la navigation agréable et utile et qui ne fait pas perdre de temps à son lecteur. Car oui, le temps de visite ou encore les interactions des utilisateurs influent sur le référencement du site !

On peut aussi utiliser des sites générateurs de mots-clés, afin d’obtenir des listes de mots en fonction des volumes de recherche. Mais généralement ces listes ont peu de profondeur et nous ressortent seulement des dérivés de notre requête, des mots-clés s’appuyant sur le lexique de celle-ci.

Exemple :

On souhaite être mieux référencer sur « les légumes bio » et les « paniers bio », on optimise donc son contenu en lançant notre tool générateur de mots-clés en mettant en entrée « légumes bio » et « panier bio ». Mais, problème. En sortie, la plupart des mots sont des combinaisons des mots lancés en requête… pas très profonds comme optimisation.

Heureusement d’autres outils utilisant l’IA peuvent ressortir des expressions dont le contexte est lié à notre requête :

Tableau 1 : Comparaison des résultats d’un outil d’IA et d’un générateur de mots-clés Tableau 2 : Nombre d’expressions dérivés du lexique de requête

En comparant « l’IA Tool » et le générateur de mots-clés on se rend bien compte de la différence de richesse et de profondeur des deux outils. (tableau 2)

Avec l’IA, on obtient des expressions connexes, riches et pertinentes (« agriculture biologique », culture biologique », « vente directe », « légumes surgelés », …) pour nourrir notre contenu autour des « légumes bio » et des « paniers bio » et sur lesquelles il est intéressant de se positionner (haut volume de recherche etc).

Super on obtient donc de quoi enrichir notre contenu et améliorer notre référencement !

Je découvre le use case

Bon du coup, maintenant qu’on sait bien se positionner, comment faire pour évaluer son positionnement mots-clés par rapport à celui de son concurrent ?

Tout d’abord on peut surveiller « à la mano » le positionnement de x ou y sites sur certains mots-clés. On tape le mot-clé sur lequel on souhaite savoir si on est bien positionné ou non et on regarde sa position par rapport à son concurrent. Par contre il faut déjà trouver quels sont ceux qui nous intéressent : cela implique donc tout un travail préparatoire d’analyse des mots-clés pertinents, de prise en compte des mots-clés de courte et longue traine, etc, afin d’avoir THE list, la plus complète possible.

On peut donc enfin, après tout ce travail acharné, commencer nos recherches. Mais bon. C’est long, répétitif, peu ROIste... Bref, on peut trouver mieux comme méthode. Surtout que de formidables outils existent afin de nous faciliter la vie !

Ces logiciels nous permettent en effet d’analyser directement les mots-clés sur lesquels nous et nos concurrents sommes positionnés. Cependant, on se rend vite compte du côté restrictif de cette approche : en effet les mots-clés proposés par ces solutions sont uniquement ceux sur lesquels nous et notre concurrent sommes déjà positionnés. On reste donc sur un périmètre trop fermé et on ne s’ouvre pas à des territoires non conquis.  On peut par exemple lancer une requête mais celle-ci sera encore une fois faussée.

Finalement, le combo parfait serait :

  • d’avoir une liste de mots-clés/expressions intelligentes sur les sujets en rapport avec ma thématique ;
  • de connaitre mon positionnement et celui de mon concurrent sur ces mots-clés ;
  • d’identifier les opportunités exploitables.

Tout ça pour gagner du temps au quotidien, améliorer son positionnement, et être compétitif sur son écosystème digital !

Pour vous, Synomia a développé des apps incorporant de l’IA pour vous donner accès à des listes exhaustive d’expressions en lien avec votre thématique, connaitre votre positionnement et celui de vos concurrent sur ces mots-clés et découvrir des territoires non conquis. 

Je découvre les Apps

Si ça vous intéresse d’en savoir plus, je vous invite à lire ce use case qui vous en expliquera concrètement le fonctionnement:

Je découvre le use case

Vous souhaitez en savoir plus sur notre technologie et notre analyse ?

Nous contacter pour en savoir plus

Suggestion d'articles

L'IA au quotidien
août 2016 | 1 minute de lecture
L'IA au quotidien
octobre 2016 | 2 minutes de lecture
L'IA au quotidien
décembre 2016 | 3 minutes de lecture