décembre 2016 | 3 minutes de lecture
L'IA au quotidien

Le Big Data (et les données non structurées) expliquées en Lego stop motion

big-data-explained.jpg
robin-g.jpg
Robin Guillemot
Acquisition Manager

Il y a quelques mois, le magazine Forbes a réalisé un clip vidéo "What exactly is Big Data ?", pour expliquer de façon simple et ludique au grand public ce qu'est le Big Data et quels sont ses applicatifs. Démocratiser la data et la rendre accessible à tous, c'est le leitmotiv de Synomia. Nous vous proposons donc de découvrir la vidéo dans cet article.

Vous pouvez visionner la vidéo ci-dessous, accompagnée de sa traduction française :

DECOUVREZ NOTRE CASE STUDY SUR L'ANALYSE DE DONNÉES AU SERVICE DE LA CONNAISSANCE CLIENT

C'est quoi exactement le Big Data et pourquoi c'est important ?

Tout d'abord, est-ce que le terme Big Data vous effraie ou vous embrouille ?

Il ne faut pas. Laissez-nous vous l'expliquer.

Le Big Data c'est le fait de collecter un volume important de données, issues de sources digitales (web, forums, réseaux sociaux, mails...) comme traditionnelles (enquêtes de satisfaction, transcript de call centers...), pour identifier des tendances et des modèles.

Les informations contenues dans les données sont utilisées par les entreprises pour améliorer leur connaissance des attentes et besoins des consommateurs.

Le but est de prendre des décisions rationnelles objectivées par la data, et plus seulement sur des intuitions.

Les gens sont de plus en plus enclins à partager leurs données personnelles si cela permet de leur proposer en retour des produits et services adaptés à leurs besoins, et qui leur simplifient la vie.

Qu'est-ce que l'exploitation des données signifie pour vous, le consommateur, qui en êtes la source principale ?

Le mieux est de le prendre comme un échange mutuellement bénéfique.

Imaginez que Rebecca poste un tweet à propos d'un magasin où elle s'est récemment rendue.

L'enseigne de ce magasin pourrait collecter les données contenues dans les tweets de Rebecca, comme dans ceux de milliers d'autres consommateurs, par exemple pour définir où ils se situent géographiquement, ou bien ce qu'ils disent à propos de ses produits. L'enseigne pourrait ensuite par exemple décider d'ouvrir un nouveau magasin car elle a détecté sur les réseaux sociaux qu'il y avait de potentiels nouveaux clients dans cette zone.

Il est important de noter que : les posts Facebook et Twitter sont plus difficiles à analyser que des données structurées comme des tickets de caisse ou du trafic web.

Les données textuelles et les images nécessitent de disposer de technologies spécifiques pour en extraire le sens.

Et comme le volume de données non-structurées est considérable, beaucoup d'entreprises ont besoin de disposer d'infrastructures dédiées simplement pour organiser l'analyse et la compréhension de ces données.

Les entreprises sont aujourd'hui sur la voie de l'exploitation de ce flux de données structurées et non-structurées afin de s'abreuver en insights consommateurs à chaque étape du parcours client.

C'est tout simplement cela que l'on appelle le Data-driven Marketing. Chaque organisation qui veut faire de son analyse de données un succès doit maîtriser les 3V du Big Data :

  • VOLUME: la quantité de données
  • VÉLOCITÉ: la vitesse à laquelle les données sont générées
  • VARIÉTÉ: les sources de données disponibles

Plus une entreprise a la capacité d'analyser les données de son écosystème, plus elle pourra améliorer l'expérience qu'elle propose au client.

Pour une grande entreprise, on estime qu'une augmentation de 10% de la masse de données analysées générera un revenu net supplémentaire de 65 millions d'euros.

Mais revenons-en à notre point de départ : Rebecca devrait-elle s'inquiéter que ses données soient collectées et analysées par les entreprises ? Peut-être. Ce n'est effectivement pas une pratique encore complètement régulée, mais au vu de l'évolution rapide du secteur, c'est un no man's land juridique difficile à éviter.

D'ici 2020, 1,7 megabyte d'informations seront créées chaque seconde par chaque être humain sur terre.

Même la Maison Blanche a déjà investi plus de 200 millions d'euros dans des projets Big Data.

Mais il faut savoir une chose, la plupart des données ne vont nulle part. En effet, ce n'est pas parce que les données sont collectées qu'elles seront ensuite analysées. Dans les faits, seules 0,5% de toutes les données agrégées sont réellement analysées.

Par ailleurs, Rebecca peut de son côté prendre des précautions pour limiter l'accès à ses données personnelles :

  • Elle peut faire attention aux conditions d'utilisation avant d'installer une nouvelle application. En effet, certaines d'entre elles exigent d'avoir accès aux contacts du répertoire, à la géolocalisation, et même parfois à l'enregistreur de conversations.
  • Elle peut limiter l'accès à la géolocalisation lorsqu'elle poste sur les réseaux sociaux.
  • Elle doit également avoir conscience que toutes ses recherches sur le web sont enregistrées et analysées.

Conclusion : le Big Data est l'outil ultime pour l'avenir du business, et tout cela ne serait pas possible sans vous, le consommateur.

DECOUVREZ NOTRE CASE STUDY SUR L'ANALYSE DE DONNÉES AU SERVICE DE LA CONNAISSANCE CLIENT

Vous souhaitez en savoir plus sur notre technologie et notre analyse ?

Nous contacter pour en savoir plus

Suggestion d'articles

L'IA au quotidien
août 2016 | 1 minute de lecture
L'IA au quotidien
octobre 2016 | 2 minutes de lecture
L'IA au quotidien
juillet 2014 | 3 minutes de lecture